Master 1 Anthropologie juridique et conflictualité


Objectifs pédagogiques

Le Master 1 Anthropologie juridique et conflictualité permet à des étudiants titulaires d’une Licence de Droit ou d’AES de suivre une formation pluridisciplinaire en renforçant leur culture juridique. Plus précisément, il s’agit :

Compétences et savoirs acquis

Un équilibre est trouvé entre UE de droit positif (permettant aux étudiants de progresser encore dans des disciplines suivies en Licence) et UE consacrées à l’approche historique et anthropologique de la conflictualité (offrant le recul nécessaire sur les grandes questions juridiques et les nouveaux champs du droit). Parallèlement, plusieurs moyens d’améliorer l’insertion professionnelle sont mis en place dans cette formation :

https://www.francecompetences.fr/recherche/rncp/34121/

Organisation des études

Cette formation s’intéresse particulièrement à la gestion des conflits de façon diachronique et transdisciplinaire.

Elle privilégie une approche anthropologique du droit, dans la continuité de certains cours dispensés en Licence et des recherches menées au sein de l’Observatoire des Mutations Institutionnelles et Juridiques (OMIJ, EA 3177), plus spécialement de l’Institut d’Anthropologie Juridique (IA J). Les sujets de recherches sont également choisis en étroite collaboration avec l’Institut international de recherche sur la conflictualité (IIRCO) centre d’archives, de documentation et d’expertise de l’Université de Limoges. Au coeur de la formation, la rédaction d’un mémoire s’appuie sur l’acquisition des méthodes de la recherche et l’utilisation des fonds d’archives. Défini en concertation avec un directeur de recherche, le mémoire doit permettre à l’étudiant de faire preuve d’esprit de synthèse et d’originalité. Dès le master 1, les langues étrangères ont une large place dans ce cursus.

Ce master est bâti sur des liens développés avec des enseignants-chercheurs d’autres universités françaises et, étrangères, dans le cadre de séminaires. La tenue régulière de conférences et de colloques organisés conjointement avec les Universités partenaires met les étudiants en relation avec un large réseau de chercheurs français et étrangers.

Poursuite des études

Parmi les débouchés classiques, figurent les carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche, accessibles à l’issue d’une thèse de doctorat. Ce Master propose également un complément de formation utile aux étudiants effectuant un doctorat dans un autre domaine du droit. Cette formation prépare aussi les étudiants se destinant aux concours de la fonction publique, en particulier ceux réclamant, en plus des connaissances juridiques, une solide culture générale : magistrature (nationale et internationale), conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques, etc. Ce Master constitue aussi un atout pour les étudiants se destinant aux concours réclamant, outre des connaissances juridiques, une culture générale renforcée (fonction publique, conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques, etc.). Il prépare également aux professions de la justice et du droit : magistrature (nationale et internationale), avocature, conseiller juridique, etc...

Débouchés professionnels

Parmi les débouchés classiques, figurent les carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche, accessibles à l’issue d’une thèse de doctorat. Ce Master propose également un complément de formation utile aux étudiants effectuant un doctorat dans un autre domaine du droit. Cette formation prépare aussi les étudiants se destinant aux concours de la fonction publique, en particulier ceux réclamant, en plus des connaissances juridiques, une solide culture générale : magistrature (nationale et internationale), conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques, etc. Ce Master constitue aussi un atout pour les étudiants se destinant aux concours réclamant, outre des connaissances juridiques, une culture générale renforcée (fonction publique, conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques, etc.). Il prépare également aux professions de la justice et du droit : magistrature (nationale et internationale), avocature, conseiller juridique, etc...


En savoir plus

Programme de la formation

  • UE Droit international et procédure crédits : 17
    • Droit international public (CM+TD)
    • Droit international privé (CM+TD)
    • Procédure pénale
  • UE Fondements hist. conflictualité et gouvernance des org. crédits : 6
    • Histoire du droit de la guerre
    • 1 choix entre
      • Missions de l'Etat (histoire et évolutions)
      • Histoire des idées politiques
  • UE Sciences auxiliaires et langues crédits : 7
    • Informatique
    • Anglais
    • 1 choix entre
      • Allemand 5
      • Espagnol 5
      • Italien 5
      • Langues et littératures anciennes S5
    • Séminaires M1 M2
  • UE Droit international et comparé crédits : 18
    • Droit de la CDEH (CM+TD)
    • Droit international public (CM+TD)
    • Criminologie
    • Droit comparé
  • UE Méthodologie et insertion professionnelle crédits : 8
    • Expression orale
    • 1 choix entre
      • Stage
      • Mémoire
  • UE Sciences auxiliaires et langues crédits : 4
    • Anglais juridique
    • Séminaires M1 M2
    • 1 choix entre
      • Allemand 6
      • Espagnol 6
      • Italien 6
      • Langues et littératures anciennes S6

Public

L’accès en première année est ouvert aux titulaires d’une licence de droit ou d’AES, sur sélection. L’accès en 2e année est ouvert aux étudiants titulaires d’un master 1 de droit ou d’un autre master (AES, Sciences politiques, etc.) à condition de disposer de connaissances suffisantes en droit et en histoire du droit. Une sélection est effectuée sur dossier.

S'inscrire

Dates de dépôt d’un dossier de candidature : du 15 Mars 2022 au 15 Mai 2022