fdse / Formations / Master / Histoire du Droit et des Institutions

La mention « Histoire du Droit et des Institutions », co-habilité avec les Universités de Poitiers et de La Rochelle dans le cadre de la COMUE Léonard de Vinci, permet aux étudiants d’acquérir d’une part une culture historique et juridique approfondie, d’autre part une capacité d’analyse et de compréhension des relations entre droit et société.

Au-delà de l’acquisition des connaissances théoriques, le Master offre un approfondissement de la formation à la logique et à la méthodologie juridiques, ainsi qu’une initiation à la recherche en histoire du droit.

Ce Master constitue aussi un atout pour les étudiants se destinant aux concours de la fonction publique, en particulier ceux réclamant, outre des connaissances juridiques, une solide culture générale : magistrature (nationale et internationale), conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques, etc. Elle prépare aux professions de la justice et du droit (avocat, huissier, conseiller juridique, etc.), ainsi qu’aux métiers nécessitant également une culture générale approfondie (journalisme, documentation, etc.)

La mention « Histoire du Droit et des Institutions » propose un unique parcours :

Une autre possibilité pour la rentrée 2017  : Le Master mention Histoire du droit et des institutions parcours Romanité De l’Antiquité au dialogue euro-méditerranéen devrait ouvrir à la rentrée 2017, à condition d’être accepté par la région Nouvelle-Aquitaine, qui donnera sa réponse au plus tard durant la première quinzaine de juillet 2017.

Le projet « Romanité » présente trois atouts essentiels dans la formation des étudiants en droit.
Il consiste dans la création d’un master (1 et 2) en partenariat, ce qui constitue une totale innovation dans le paysage universitaire français.
Rattaché au champ « droit », mention « Droit des libertés1 », ce master est décliné tout d’abord autour d’une majeure (histoire du droit) et d’une mineure (sciences économiques). Il est ensuite conçu en partenariat entre trois universités : La Rochelle (établissement porteur), Limoges et Mohammed V (Rabat), dont le dialogue sera assuré par des visioconférences, l’enregistrement de cours, les échanges entre étudiants.
Il vise enfin à repenser les relations université/entreprise, conçu qu’il est à la fois pour permettre à l’université de mieux placer ses diplômés et à l’entreprise d’accueillir des cadres dotés d’une solide formation académique.

Plan du siteContactMentions légalesAccessibilitéFlux RSS
Contactez-nousMentions légales